Le « Dit des trois morts et des trois vifs »

Intérieur de l'église de Saint-Benoît, tel qu'il était à l'origine

Le hameau de Saint-Benoît, autrefois commune et paroisse jusqu'au décret impérial du 14 décembre 1809, possède une église construite au XIIe siècle.
Au fil des années, elle a subi les assauts du temps mais aussi des hommes. Son clocher n'a pas résisté à une tempête. Mais son chœur a disparu dans une opération immobilière puisqu'il a été annexé par une maison voisine. Quant à la nef, devenue une sorte d'entrepôt, elle a été privée de sa porte sud (très belle, paraît-il) rendue aveugle par un jardin privatif. Enfin, sur ce mur sud, on peut voir et lire la plaque en ardoise à la mémoire de Louis Pasquier, (1765-1847), un des derniers curés de Saint-Benoît, dont une très bonne biographie a été publiée par Bernadette Galiègue dans le bulletin municipal de 2012.
Sur le mur nord, il persiste les traces d'une fresque dont les personnages illustrent le « Dit (légende) des trois morts et des trois vifs ». Cette légende relate en images la rencontre auprès de la croix du cimetière de trois squelettes et de trois jeunes nobles à cheval. L'état de la fresque est très médiocre car elle a fait l'objet dans les années soixante d'un piquetage intempestif, véritable sacrilège culturel. Et ce, à l'insu, peut-on le penser, de la mairie pourtant propriétaire de l'église.
Cette représentation murale du « Dit des trois morts et des trois vifs », qui remonte au XIVe siècle peut être retrouvée en France dans plus d'une cinquantaine de sanctuaires dont quatre dans la Sarthe (Auvers le Hamon, Courgenard, Moitron sur Sarthe). Cette légende permet aux morts d'inviter les vivants à se préparer pendant leur existence terrestre à la vie éternelle. Elle a aussi donné lieu à des textes en vieux français qu'on peut résumer ainsi :

« Jeunes gens vous êtes beaux mais vous serez un jour comme nous, nous qui avons été comme vous êtes aujourd'hui ».
L'association de Saint-Benoît répond à sa mission de défense du patrimoine en rappelant ce témoignage du passé.


Gilles Guy,
Président des « Amis de Saint-Benoît »

En bref

Fermeture de la Mairie pendant les congés de Noël (cliquez sur l'image)

Agenda

12 décembre

Assemblée générale des Aînés ruraux

15 décembre

Marché de Noël de l'APEC

16 décembre

Arrivée du Père Noël à Saint-Benoît

17 décembre

Arbre de Noël de l'APEC

18 décembre

Conseil municipal, à 20h30 à la Mairie

Consulter l'ordre du jour

19 décembre

Bûche de Noël des Aînés ruraux

22 décembre

Jury des illuminations du Comité des Fêtes

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Commune de CHEMIRE-LE-GAUDIN